UMR 7354 DRES (Droit, religion, entreprise et société)
Vous êtes ici : Accueil » Contrats de recherche » Droit des affaires » Les marchés financiers saisis par l’intelligence artificielle, un défi pour (...)

Les marchés financiers saisis par l’intelligence artificielle, un défi pour les juristes !

Le logiciel et les algorithmes sont devenus les données indispensables de la figure contemporaine du monde boursier. Trading à haute fréquence, machine learning : tels sont les termes de la finance actuelle. En effet, l’intelligence artificielle est très présente dans les marchés financiers. Qu’il s’agisse de l’exécution des ordres de bourse, en rendant possible l’exécution de millions d’ordres dans un espace-temps resserré de quelques nanosecondes ou des logiciels d’aide à la décision initiant alors un investissement quasiment automatisé, la logique algorithmique est définitivement à l’œuvre.

La réflexion juridique ne peut donc être étrangère à cette évolution. C’est l’ambition scientifique de ce projet : définir les grandes règles régissant les rapports entre intelligence artificielle et marchés financiers. L’objectif est d’aboutir à la rédaction d’un livre blanc, dressant, à partir d’une analyse objective et rationnelle, un état précis de la question, dans toutes ses dimensions, nationales, internationales et pluridisciplinaire, et élaborant des propositions en la matière, répondant ainsi à la volonté politique affichée.

Le projet est marqué par une interdisciplinarité très forte. La réflexion ne peut être menée sans une approche globale. Cette circonstance implique de nombreux liens avec d’autres équipes de l’UMR DRES. Le projet s’appuie sur un partenariat exceptionnel et inédit avec l’UMR ICUBE. Les informaticiens et les mathématiciens seront au cœur des réflexions sur le sujet. De surcroît, les aspects philosophiques et éthiques seront explorés. De ce point de vue, le projet a pour ambition la constitution d’un consortium international de spécialistes, dont l’Unistra sera la tête de pont. En plus de partenaires d’université étrangères (Canada, Luxembourg, Suisse), le consortium intégrera nombre de professionnels (banques, entreprise de marchés, institutions financières, sociétés d’informatiques. Le temps court du projet (2 ans) cadre bien avec la célérité de l’évolution technologique..

CNRS         UNISTRA


Ressources

WebmailWebmail    BibliothèqueBibliothèque    E.N.T.E.N.T.

Equipes

Droits et religions

Religions et pluralisme

Droit des affaires

Droit social


Newsletter

newsletterNewsletter DRES

S'abonner aux flux Rss

RSS 2.0Dres            RSS 2.0Actualités
2013 - 2019 - UMR 7354 DRES (Droit, religion, entreprise et société) | Crédits et mentions légales | Protection des données personnelles |Contact